donna2 s’engage pour une vraie égalité juridique entre père et mère

donna2 juge que la question des enfants est primordiale lorsqu’un couple se sépare. La Suisse est devenu un des pays les plus rétrogrades d’Europe en matière d’autorité parentale. Même si le code civil s’apprête à changer sous la pression des Chambres fédérales, actuellement l’autorité parentale conjointe ne peut être obtenue par un père en Suisse, que si la mère est d’accord.

donna2 relève que pour qu’un enfant se développe harmonieusement, il doit continuer de bénéficier de l’affection et de l’amour de son père et de sa mère, même si les parents se séparent. Trop souvent, les mères abusent du pouvoir que leur donne le Code civil, inadapté aux réalités actuelles, et peuvent se permettre d’écarter les pères dans l’éducation et l’accompagnement de leurs enfants.

donna2 estime qu’un enfant ne peut grandir qu’entouré de l’affection de ses deux parents. Les femmes doivent admettre que les hommes doivent aussi exercer leurs responsabilités dans le domaine de l’éducation, qu’une place doit leur être laissée.

donna2 dénonce le fait que les mères peuvent se permettre de ne pas respecter le droit de visite (le droit de garde n’est quasiment jamais octroyé au père) sans risque de sanction pénale.

donna2 critique les dérives du féminisme dans le cadre d’un divorce, qui consiste pour les mères à tout faire pour écarter les pères des décisions stratégiques pour leurs enfants et de leur laisser les miettes. Payer des pensions et ne pas voir leurs enfants.

donna2 veut promouvoir un féminisme responsable, qui vise justement à permettre aux femmes de s’affranchir partiellement des tâches d’éducation de leurs enfants pour les partager avec le père, afin que les femmes puissent davantage se consacrer à leur carrière professionnelle.

donna2 soutient les pères qui aimeraient être plus présents auprès de leurs enfants, et qui sont démunis face à une justice matriarcale.

donna2 juge enfin que la vraie égalité, ce sera quand les pères auront autant de droits que les mères devant les tribunaux.

donna2 encourage les pères à développer leur propre style éducatif et à ne pas devenir des «super mamans».